05-63-54-85-55

Tournoi de Villefranche de Lauragais

Ce samedi 3 juin 2017 les U12 A se rendaient à Villefranche de Lauragais.

A la dernière minute les poules et la formule du tournoi allaient être complètement révisées suite au désistement de certains clubs.

Les albigeois héritaient donc du Stade Toulousain 1, du Lauragais 1, du TEC 1 et des Rives d’Orbe 1.

 

Les U12 du Sporting Club Albigeois SCA à Villefranche de LauragaisSC ALBI – Lauragais 0 -0

Un match très moyen de nos couleurs comme souvent les premiers matchs. Le point positif c’est que nos jeunes n’ont pas lâché face aux évènements contraires. Un arbitrage scandaleux qui va nous infliger pénalité sur pénalité et même allait jusqu’à quasiment doubler le temps de jeu de la seconde mi-temps. Alors que la mi-temps devait durer 5minutes et 45 secondes elle va durer 9 minutes ! Pendant ces minutes supplémentaires les albigeois vont être sanctionnés d’une pénalité chaque fois qu’ils remettront la main sur le ballon.  Ils ne cèderont jamais, obligeant l’arbitre à enfin siffler la fin du match.

 

SC ALBI – Rives d’Orbes : 3 essais à 0

Contre une équipe  proposant un gros combat et avec de réelles qualités défensives nos albigeois ont fait un match plein et marquer 3 essais de belles factures. Benjamin Farizon a démontré sur ce match qu’il avait des cannes de feu. Dommage que l’on ne l’ait pas plus utilisé.

 

SC ALBI – TEC : 1 essais à 2

Sur ce match les albigeois toujours sur courant alternatif allaient retomber dans leurs travers et proposer une bouillie de rugby.  Un essai encaissé sur une nouvelle tentative d’interception qui ne s’imposait pas (Le joueur en question se reconnaîtra). Un autre essai encaissé sur une pénalité rapidement jouée alors que toute l’équipe regarde l’arbitre…frustrant quand on connaît les capacités de cette équipe.

Ils s’inclinent contre une équipe à qui ils avaient passé 4 essais à 0 en championnat. Même si l’arbitrage était toujours autant à charge il ne peut être tenu responsable de cette défaite.

 

SC ALBI – Stade Toulousain  2 essais à 4

Les albigeois vont commencer ce match avec le même état d’esprit que le match précédent. Le réveil interviendra en seconde mi-temps pour donner au score une allure plus acceptable. Mention particulière à Victor Fabre qui pour son dernier match de la saison marque un essai de filou.

Les albigeois se classent meilleur 3eme et se qualifient pour disputer la victoire finale.

 

SC ALBI – Saverdun 8 essais à 0

Ils se voyaient opposer les seconds de l’autre poule. Au vu du score on peut s’interroger sur l’équilibre des poules. Les albigeois ont fait une belle partie face à une équipe courageuse mais limitée.

SC ALBI –  Stade Toulousain  0 essais à 1

Ce match ne ressemblait pas à celui du matin. Cette fois  les albigeois étaient bien présents sur le terrain. Ils répondaient du tac au tac à la puissance et à la vitesse des toulousains. Le match basculait sur un coup du sort. Telle une grande équipe les toulousains profitaient de la seule erreur des albigeois pour inscrire l’essai de la gagne. Le match restera indécis jusqu’à la fin mais les toulousains ne lâchaient rien. Voilà ce qui sépare les albigeois des meilleurs. Cette capacité à rester concentrer du début jusqu’à la fin et surtout cette faculté à mettre la même intensité et implication quelque soit l’adversaire proposé.

Sur match mention particulière à Jules Demigné omniprésent dans le combat et à Clément Barthes, qui, comme à son habitude à tomber de la viande à tour de bras.

 

Match de classement pour la troisième place

SC ALBI – Vallée du Gapeau 2 essais à 1

Sur ce match les albigeois se voyaient opposer une équipe puissante et rugueuse. Les albigeois sans livrer un grand match ont su relever le défi physique proposé par leurs adversaires.

Ils allaient rapidement se détacher pour mener 2 essais à rien. Mais au lieu d’enfoncer le clou, ils se relâchaient quelque peu. Les gars du Gapeau qui ne renoncent jamais, allaient sérieusement compliquer la fin de match des albigeois.

 

Au final les albigeois terminent 3eme d’un tournoi pour lequel ils auraient dû disputer la finale. Pour cela il aurait fallu plus de constance !

Il reste un tournoi à Montpellier et un match de prestige au pays basque pour valider le travail accompli toute l’année.

Mention particulière à Alexandre Eclache, Benjamin Farizon , Mathias Martinez et Léo Barthes, pour qui, même si cela n’a pas toujours était facile, ont donné le meilleur d’eux mêmes.