05.63.54.87.17

Finale du Bendichou – U12

Ce Lundi 1er avril les benjamins du SC Albi se déplaçaient à Colomiers pour disputer la finale A du Trophée Bendichou.

Les qualifiés étaient les suivants : Stade Toulousain, Colomiers, Grenade, Seilh, Castanet, Albi, Millau, Pamiers, Cahors et FCTT, que du beau monde !

Le voyage pour Colomiers a été un peu épique car si le bus était bien là, il n’y avait pas de chauffeur. Et c’est avec 45 minutes de retard sur l’horaire prévu que les albigeois partaient pour Colomiers. Ils n’étaient pas au bout de leurs surprises puisque, outre le changement de stade à la dernière minute, ils devaient trouvés un itinéraire de délestage toutes les routes principales étant barrées  suite à l’organisation d’une course cycliste. Nos jeunes arrivaient quelques peu en retard. Juste le temps pour eux de chausser les crampons et ils attaquaient leur premier match.

 

SC Albi – Pamier : 0 essais à 2

Est-ce le stress de la finale ou le stress de l’arrivée tardive, toujours est-il que nous avons assisté à un nom match des albigeois. Ils s’inclinent logiquement 2 / 0 contre une équipe qui mis à part sa densité physique n’a pas grand-chose à proposer

 

SC Albi – FCTT : 1 essais à 3

Sur ce match il y a eu du mieux même si c’était loin d’être transcendant. Les albigeois laissaient entrevoir un début de réveil face à un des cadors de la catégorie.

Mais là aussi pas grand-chose à retenir de positif.

 

Après la pause déjeunée, les albigeois se voyaient offrir non rien de moins que les tombeurs de Colomiers en la personne de Millau et ceux du Stade Toulousain en la personne de Cahors.

SC Albi – Millau -2 essais à 1

Sur ce match les albigeois ont enfin montré leur vrai visage. Solides en conquête, présents en défense, ils marquaient 2 beaux essais sur des mouvements d’école. Un relâchement coupable en fin de match permettaient aux aveyronnais de réduire le score.

 

SC Albi – Cahors -5 essais à 1

Les belles promesses entrevues au match précédent se confirmaient sur ce match. Les albigeois récitaient leur rugby et débordaient une équipe lotoise proche de la rupture.

Quand cette équipe joue ainsi elle est irrésistible.

 

Au final le bilan de la journée est mitigé. Un gros sentiment de frustration habitait joueur et encadrant. Si cette  équipe veut passer un cap, il faut qu’elle murisse mentalement.

Ce groupe a les moyens de glaner la victoire finale dans un gros tournoi type Montpellier, pour cela il faudra que l’envie de dépassement et le sens du sacrifice soient présent dès les premières secondes du premier match.