05.63.54.87.17

Super Challenge U14, le résumé

SC ALBI 0 – Provence Rugby 3

Une première mi-temps où nous sommes tombés dans le jeu des aixois proposant beaucoup de combat autour des rucks. Des libérations lentes, beaucoup de joueurs consommés au ruck, un jeu minimaliste sans vitesse qui fait le bonheur des aixois. Chaque équipe va avoir une occasion de marque sur pénalité mais les buteurs ne trouveront pas la cible.

0 à 0 à la pause. La seconde mi-temps débute sur le même schéma et c’est le buteur aixois qui fait mouche sur une pénalité. Cette pénalité aura pour vertu de réveiller les albigeois. Les déblayages deviennent plus efficaces, les ballons sortent plus vites et les jeunes se créent des occasions de marques.

On n’en comptera pas moins de 4. Une pénalité à 35 m face aux poteaux où le buteur albigeois voyait le ballon fuir la cible au dernier moment, une attaque placée où le centre albigeois fixait le dernier défenseur, mais adressait un obus que son ailier démarqué ne pouvait reprendre. Un peu plus tard une autre occasion se présentait mais cette fois c’est l’ailier qui mordait la ligne de touche. Enfin, le tournant ou plutôt le vol du match intervenait à la dernière minute de jeu où après plusieurs temps de jeu les albigeois avaient complètement désorganisé la défense aixoise et se présentaient à 3 contre 1 à 5 mètres de ligne aixoise et c’est ce moment-là que l’arbitre choisissait pour arrêter l’action afin de s’enquérir de la santé d’un joueur albigeois touché sur l’action précédente. La frustration était grande d’autant plus que sur la mêlée qui allait suivre, le 8 albigeois s’échappait éliminé le dernier défenseur sur une percussion mais se voyait arrêter dans son élan par un coup de sifflet pour un passage en force. Derrière l’arbitre sifflet la fin des débats qui voyaient les aixois explosaient de joie bien conscients qu’ils l’avaient échappé belle.

Ce match laisse bien des regrets, si les albigeois ont répondu à l’agressivité et au combat proposé par leur adversaire, un manque de lucidité et d’application dans la dernière passe leur enlève une victoire amplement méritée.

SC Albi 21 – Elne 7

Les albigeois allaient convertir leur frustration en rage pour mettre sous pression une équipe catalane forte en tonnage. Après un pilonnage en règle de la ligne catalane le 8 albigeois allait en dame. C’est alors que les albigeois pensant avoir fait le plus dur relâchaient l’étreinte, les catalans se saisissait de l’aubaine et marquait un essai en force en faisant jouer leurs avants.

Piqués au vif les albigeois remettaient la marche en avant et c’est encore fois de la 3ème ligne que venait la délivrance, avec le numéro 7 albigeois qui aplatissait sous les poteaux.

La seconde mi-temps sera à l’avantage des albigeois même si sur un jeu au pied judicieux des catalans il faudra toute la vigilance de l’ailier albigeois pour empêcher sont vis-à-vis de remettre les catalans dans le match.

Au lieu de ça les albigeois enfonceront le clou en marquant un 3ème essai. Mais la note aurait dû être beaucoup plus salée pour les catalans. Un ballon gagné sur une touche à 5 mètres de la ligne qui voit l’albigeois échapper le ballon en terre promise. Un décalage d’école sur une superbe chistera que le centre albigeois ne peut maîtriser alors qu’il n’y avait plus aucun défenseur devant lui, une passe hasardeuse que l’ailier ne peut capter alors que là aussi la défense catalane était aux abois.

Le bilan reste globalement positif une victoire, beaucoup d’envie, de l’intensité. Néanmoins, il va falloir faire preuve de plus de réalisme et de disciplines pour les échéances à venir qui seront d’un tout autre calibre. Il faut que chacun respecte son rôle et se mette au service du collectif. Dans une équipe il y a ceux qui portent le piano et ceux qui en jouent, le jour où les jeunes albigeois comprendront ça ils pourront regarder plus haut.

Mention particulière à Loan Roubinet qui a eu un état d’esprit et un comportement exemplaire dans le rôle ingrat de 24ème homme.

Rendez-vous le 02 février à la plaine des sports pour la réception de Pau et La Rochelle.