SPORTING CLUB ALBIGEOIS ASSOCIATION

Interview de Ricard Jean-Michel et Yoann Chateauraynaud

ricard jm
yoann C

Jean-Michel Ricard, 52 ans entraîneur des avants.

« J’entraîne les jeunes à Albi depuis maintenant 7/8 saisons. » 

« J’ai commencé le rugby au sporting à 12 ans, en benjamin et j’y ai joué jusqu’en seniors. Vers 24 ans j’ai migré chez le voisin carmausin pendant 4 saisons, avec à la clé un titre de champion de France de fédérale 3. Puis direction Carcassonne pour 6 saisons, pour enfin finir avec les copains à 35 ans à ST Juery »

«  Pour faire partager ma passion. »

 

«  La formation, participer notamment à la « construction » et à l’évolution du joueur. »

 

« Je suis beaucoup dans l’affectif, du moins j’essaye au maximum ! J’accorde énormément de place à la discussion, quand cela est possible et nécessaire. Je suis également très exigeant avec mes joueurs, mais aussi très râleur, même si je ne le montre pas souvent » 

« En mettant en avant nos valeurs de club, notre ADN comme disent les spécialistes… Solidarité

Combat Abnégation » 

« Qu’il profite et surtout peu importe le niveau auquel il jouera, l’essentiel est de prendre du plaisir sur et en dehors du terrain. » 

 

Question : 

Depuis combien de temps es-tu entraîneur ?

Quel est ta carrière en tant que joueur ?

Pourquoi as-tu voulu être entraîneur ?

Qu’est-ce qu’il te plaît dans ce rôle ?

Quel genre d’entraîneur es-tu ?

Comment motives tu tes joueurs ?

Quel message as-tu à dire à un jeune joueur pour le motiver ?

Yoann Chateauraynaud, 32 ans entraîneur des trois-quarts

« Je suis entraîneur depuis 3 ans. 1 an avec les espoirs de Graulhet et 2 ans avec les U18 d’Albi. » 

« J’ai débuté à l’école de rugby à l’U.S Castillonais, petite bourgade de Gironde en fédérale 3 actuellement, puis de cadets en 1ère année espoirs au SU Agen. Je suis enfin arrivé à Albi sous l’ère Broncan. J’y ai passé 5 ans où j’ai eu la chance de vivre de ma passion. J’ai ensuite fait ma transition professionnelle à Graulhet où j’ai arrêté fin 2018 pour cause de commotion. » 

« J’ai fini le rugby en tant que joueur sur un goût amer avec ces commotions donc j’ai eu envie de transmettre et Kevin Boulogne m’a relancé dans cette envie de partager des émotions avec un collectif et continuer des aventures humaines autour du ballon ovale. » 

« Le partage avec les joueurs, la transmission, les moments de communions, essayer de les faires progresser le mieux que je puisse. » 

« Assez investi et exigeant. Je suis parfois dur mais j’essaye d’être bienveillant. Avec les jeunes, on passe par des émotions plus ou moins agréables mais le positif l’emporte. » 

« J’essaye de leur transmettre ce que je ressens sur le moment car j’aimerais être a leur place donc je n’hésite pas à donner de ma personne dans les paroles et dans les actes parfois pour les réveiller. » 

« Je pense qu’à leur âge, il n’a pas trop besoin de motivation mais sinon que ces moments sont précieux et qu’ils profitent de chaque instant partagé avec leurs frères de maillot et de terrain car le temps passe vite (parole d’un jeune retraité). » 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.